thetext
druckenSeite zurück     druckenDiesen Artikel drucken (Druckansicht)

Nuclear Pride Coalition: écoblanchiment nucléaire et propagande


Nuclear Pride Coalition: écoblanchiment / greenwashing nucléaire et propagande


« Des ballons, des fleurs et des arbres peints, un ours polaire pour petite mascotte du nom de Melty qui doit renvoyer à la fonte des calottes polaires : on pourrait s’imaginer avoir atterri au beau milieu d’une manifestation verte et écologique, ce dimanche à Marienplatz. Après tout, Munich est proclamée nouvelle capitale écologique allemande depuis une semaine. Et ceux qui ont arrangé cette manifestation quelque peu étrange, parmi lesquels figurent des organisations comme Ecologists for Nuclear et Voix du Nucléaire, se considèrent également comme des écologistes. Leur objectif : le retour à l’énergie nucléaire », écrit le Süddeutsche Zeitung sur une petite manifestation à Munich le 21 octobre 2018.

Ce qu’évoque le Süddeutsche Zeitung de manière plutôt légèrement ironique et que décrivent les journaux du libéralisme économique (Welt) comme une véritable manifestation, n’était autre qu’une saynète brillamment mise en scène par les konzerns du nucléaire. Des lobbyistes bien rôdés aux poches bien remplies, dont l’objectif est de créer un mouvement à long terme en faveur de l’industrie, ne se produisent pas seulement sur la scène environnementale munichoise.

Le lobby nucléaire international, après les nombreuses victimes de l’utilisation civile de l’énergie nucléaire de Tchernobyl et Fukushima, avait brièvement fait le dos rond, sans pour autant abandonner. Le village atomique mondial, les vieilles coteries de konzerns, lobbyistes et partis pro-nucléaire, continuent de fonctionner. Certes, nombreux sont les sites nucléaires ayant pris de l’âge à être arrêtés, mais dans les dictatures, semi-dictatures et pays où le marché ne fonctionne pas, on ne cesse de construire des centrales. C’est la raison pour laquelle en 2018 également, d’impérieuses campagnes en faveur de nouvelles centrales ont été réalisées. Pour les exploitants des centrales nucléaires, après Tchernobyl et Fukushima, aucun prix n’est trop élevé et aucune méthode n’est trop abjecte pour arriver à réveiller l’engouement de la population au profit de leurs intérêts. Des campagnes habilement montées propagent des demi-vérités, camouflent les faits ou mettent en valeur rien de plus que des évidences.

Nuclear Pride, Michael Shellenberger & écoblanchiment nucléaire
Ce qui a changé par rapport aux années passées sont les stratégies pour s’imposer et celles de la propagande.
Les premiers conflits autour de l’énergie nucléaire, de la protection de l’environnement et du climat étaient encore réglés entre les défenseurs de l’environnement et les konzerns ; malheureusement, à l’heure actuelle, le mouvement écologique pense et agit toujours selon les anciens modèles de pensée et de situations de conflits, alors qu’aujourd’hui, ceux-ci sont « délocalisés ». Des organisations en amont des konzerns du nucléaire et du charbon (fondations et initiatives apparemment civiles comme Nuclear Pride) donnent l’impression de s’engager de manière indépendante pour l’énergie nucléaire et les centrales thermiques à flamme et ce faisant, luttent partout en Allemagne contre les énergies respectueuses de l’environnement et porteuses d’avenir.

« Camouflée sous le manteau d’une initiative citoyenne, l’organisation Bürger für Technik (Citoyens pour la technique, une association lobbyiste de l’énergie nucléaire), fait valoir depuis longtemps les bienfaits de l’énergie atomique. Au sein de la Kerntechnische Gesellschaft (Société pour la technique nucléaire), des chercheurs du nucléaire et des ingénieurs s’engagent pour l’utilisation pacifique de l’énergie atomique. Soutenue financièrement par le Deutsches Atomforum, c’est la représentation officielle des exploitants de centrales nucléaires », écrivit die Zeit sur la sœur allemande de Nuclear Pride.

Également dans le nouveau film de promotion Thorium- Atomkraft ohne Risiko?, les stratégies adroites contribuant à imposer le nucléaire deviennent claires : ce ne sont pas les konzerns qui veulent de nouvelles centrales, mais bien les citoyens et citoyennes ainsi que les initiatives citoyennes…

Comment le Dr. Sebastian Schwark de l’agence de RP Hill & Knowlton a-t-il donc formulé la nouvelle tâche des entreprises du secteur de l’économie ? « La question centrale […] n’est pas de savoir comment on évite les protestations, mais comment nous pourrons arriver à les gérer. »



Ce sont aussi précisément les lobbyistes américains hyper riches qui ont aidé Mister Trump à arriver au pouvoir, qui suscitent un intérêt massif et réussissent à ce que les centrales nucléaires et thermiques à flamme continuent d’être en service ou soient construites, tout comme ils nient le changement climatique et luttent contre les énergies de l’avenir.

Ce que Nuclear Pride tait volontiers:
L’utilisation de l’énergie nucléaire ne représente pas seulement une menace pour la vie, mais c’est également la méthode la plus coûteuse de protection du climat. En effet, les sources alternatives d’énergie rencontrant l’opposition acharnée du lobby nucléaire et du charbon produisent entretemps un courant meilleur marché que celui des centrales redoutables. Des chercheurs environnementalistes ont calculé que plus du double des émissions de dioxyde carbone peut être évité grâce à des investissements dans les économies d’énergie, en comparaison d’investissements semblables destinés à la construction de nouvelles centrales nucléaires.

Le lobbyiste nucléaire Michael Shellenberger n’est pas seulement présenté comme un militant écologiste à l’opinion publique et dans les médias en Allemagne. Toutefois, independentaustralia.net décrit l’influence du VRP nucléaire Michael Shellenberger comme « a radioactive wolf in green clothing: Dissecting the latest pro-nuclear spin ». Quant à Friends of the Earth Australia, ils analysent de manière critique les activités lobbyistes largement financées à travers le monde. C’est une analyse critique de ce genre que nous souhaiterions lire dans la presse allemande. Un concept semblable, presque équivalent de relations publiques, est également pratiqué par les konzerns du nucléaire et du génie génétique au travers de la personne de Patrick Moore.

Éco-optimisme, éco-réalisme et la Nuclear Pride Coalition
Aux États-Unis, la campagne d’éco-optimisme et d’éco-réalisme dirigée en sous-main par l’industrie, existe depuis longtemps déjà. À présent, elle est transposée en Allemagne et en Europe. L’objectif des éco-optimistes est de saper des termes aux connotations positives tels que protection de l’environnement, durabilité, écologie, de discréditer la viabilité et de situer le mouvement écologiste dans le rayon politique de sectes. Parallèlement, on chante les louanges des centrales atomiques et thermiques à flamme ainsi que celles du génie génétique. La Nuclear Pride Coalition fait partie des groupes les plus agressifs de l’éco-optimisme manœuvré par lFgren’industrie.

Dans la publicité, il existe un principe fondamental: « Ne te vante pas, fais-toi vanter par d’autres. » Lorsque McDonald’s affirme que ses hamburgers sont les meilleurs, lorsque les konzerns pétroliers et du charbon nient le changement climatique, lorsque l’industrie du tabac minimise le risque du cancer, lorsque Bayer-Monsanto loue le génie génétique et que les konzerns nucléaires vantent la sûreté de l’énergie atomique, c’est moins crédible que lorsque des « tiers neutres » se chargent de la publicité et vendent adroitement les idées des konzerns. C’est ce qui a poussé les konzerns du tabac, de l’amiante, du nucléaire et du génie génétique à recourir sans cesse à des scientifiques ; néanmoins, d’anciens écologistes comme Michael Shellenberger s’avèrent quand même bien plus « crédibles » que des professeurs.



La fête Nuclear Pride n’était que le sommet visible de l’iceberg de la propagande.

Dans le passé, derrière de telles campagnes de relations publiques se tenaient souvent les meilleures et les plus odieuses organisations de relations publiques du monde, comme par exemple Burson Marsteller. « Il n’y a aucun changement climatique dû à l’homme et en raison de cette catastrophe climatique, nous avons un besoin urgent de davantage de centrales nucléaires », tels étaient les slogans assez contradictoires de la plus grande agence mondiale de relations publiques, qui avait déjà menti pour le compte du Forum nucléaire suisse. De telles campagnes furent souvent accompagnées dans le passé par des trolls rétribués qui bombardaient et qui encombraient de centaines de lettres de lecteurs, sous des identités sans cesse variées, les forums Internet (et pas seulement) des médias avec des messages de promotion. Les manipulations de Wikipédia font également partie des affaires quotidiennes des agences de publicité.
À ce pouvoir concentré et manipulateur, tu ne peux qu’opposer ton savoir, ton intelligence et tes lettres de lecteur ou de lectrice et tes commentaires sur Internet.

La petite mascotte du nom de Melty, l’ours polaire qui devait attirer l’attention sur la fonte des calottes polaires pendant la manifestation des lobbyistes à Munich, est un effet « RP » particulièrement réussi. Cependant, derrière une manif de Nuclear Pride et de ces associations ne figure aucune initiative citoyenne, mais bien des agences de publicité et des konzerns.

Axel Mayer, responsable du groupement régional de BUND-Naturschutz Südlicher Oberrhein


Nuclear Pride Coalition: propagande et écoblanchiment nucléaire


Nuclear Pride Coalition & Michael Shellenberger: Greenwash und Propaganda 2018



English | Englisch | Anglais


German | Deutsch | Alemmand


French | Französisch | Français

  • Nuclear Pride Coalition
  • Sauvons le Climat (SLC, Save the climate, France)
  • Saving Our Planet (France, UK, Norway, Turkey)
  • Voix du Nucléaire (Voices of nuclear energy, France)


Other
  • Ren Energi Oplysning (REO, Information platform pure Energy, Denmark)
  • Saving Our Planet (France, UK, Norway, Turkey)
  • Stichting Ecomodernisme (Modern ecological society, Netherlands)
  • Stichting Thorium MSR (Thorium-MSR-Society, Netherlands)
  • Suomen Ekomodernistit ry (Modern ecological society Finland)







AREVA - Nuclear Pride Coalition: écoblanchiment nucléaire et propagande
( World Nuclear Association 2007)



Almaraz-1, Spain, PWR
Almaraz-2, Spain, PWR
Angra-1, Brazil, PWR
Angra-2, Brazil, PWR
Arkansas Nuclear One-1, United States, PWR
Arkansas Nuclear One-2, United States, PWR
Armenia-2 (Metsamor), Armenia, PWR/VVER
Asco-1, Spain, PWR
Asco-2, Spain, PWR
Atucha-1, Argentina, PHWR
Balakovo-1, Russian Federation, PWR/VVER
Balakovo-2, Russian Federation, PWR/VVER
Balakovo-3, Russian Federation, PWR/VVER
Balakovo-4, Russian Federation, PWR/VVER
Beaver Valley-1, United States, PWR
Beaver Valley-2, United States, PWR
Belleville-1, France, PWR
Belleville-2, France, PWR
Beloyarsk-3 (BN-600), Russian Federation, FBR
Beznau-1, Switzerland, PWR
Beznau-2, Switzerland, PWR
Biblis-A, Germany, PWR
Biblis-B, Germany, PWR
Bilibino unit A, Russian Federation, LWGR/EGP
Bilibino unit B, Russian Federation, LWGR/EGP
Bilibino unit C, Russian Federation, LWGR/EGP
Bilibino unit D, Russian Federation, LWGR/EGP
Blayais-1, France, PWR
Blayais-2, France, PWR
Blayais-3, France, PWR
Blayais-4, France, PWR
Bohunice-1, Slovak Republic, PWR/VVER
Bohunice-2, Slovak Republic, PWR/VVER
Bohunice-3, Slovak Republic, PWR/VVER
Bohunice-4, Slovak Republic, PWR/VVER
Borssele, Netherlands, PWR
Braidwood-1, United States, PWR
Braidwood-2, United States, PWR
Brokdorf, Germany, PWR
Browns Ferry-2, United States, BWR
Browns Ferry-3, United States, BWR
Bruce-3, Canada, PHWR/CANDU
Bruce-4, Canada, PHWR/CANDU
Bruce-5, Canada, PHWR/CANDU
Bruce-6, Canada, PHWR/CANDU
Bruce-7, Canada, PHWR/CANDU
Bruce-8, Canada, PHWR/CANDU
Brunsbuttel, Germany, BWR
Brunswick-1, United States, BWR
Brunswick-2, United States, BWR
Bugey-2, France, PWR
Bugey-3, France, PWR
Bugey-4, France, PWR
Bugey-5, France, PWR
Byron-1, United States, PWR
Byron-2, United States, PWR
Callaway-1, United States, PWR
Calvert Cliffs-1, United States, PWR
Calvert Cliffs-2, United States, PWR
Catawba-1, United States, PWR
Catawba-2, United States, PWR
Cattenom-1, France, PWR
Cattenom-2, France, PWR
Cattenom-3, France, PWR
Cattenom-4, France, PWR
Cernavoda-1, Romania, PHWR/CANDU
Chasnupp-1, Pakistan, PWR
Chin Shan-1, Taiwan, BWR
Chin Shan-2, Taiwan, BWR
Chinon-B1, France, PWR
Chinon-B2, France, PWR
Chinon-B3, France, PWR
Chinon-B4, France, PWR
Chooz-B1, France, PWR
Chooz-B2, France, PWR
Civaux-1, France, PWR
Civaux-2, France, PWR
Clinton-1, United States, BWR
Cofrentes, Spain, BWR
Columbia (WNP-2), United States, BWR
Comanche Peak-1, United States, PWR
Comanche Peak-2, United States, PWR
Cooper, United States, BWR
Cruas-1, France, PWR
Cruas-2, France, PWR
Cruas-3, France, PWR
Cruas-4, France, PWR
Crystal River-3, United States, PWR
Dampierre-1, France, PWR
Dampierre-2, France, PWR
Dampierre-3, France, PWR
Dampierre-4, France, PWR
Darlington-1, Canada, PHWR/CANDU
Darlington-2, Canada, PHWR/CANDU
Darlington-3, Canada, PHWR/CANDU
Darlington-4, Canada, PHWR/CANDU
Davis Besse-1, United States, PWR
Diablo Canyon-1, United States, PWR
Diablo Canyon-2, United States, PWR
Doel-1, Belgium, PWR
Doel-2, Belgium, PWR
Doel-3, Belgium, PWR
Doel-4, Belgium, PWR
Donald Cook-1, United States, PWR
Donald Cook-2, United States, PWR
Dresden-2, United States, BWR
Dresden-3, United States, BWR
Duane Arnold-1, United States, BWR
Dukovany-1, Czech Republic, PWR/VVER
Dukovany-2, Czech Republic, PWR/VVER
Dukovany-3, Czech Republic, PWR/VVER
Dukovany-4, Czech Republic, PWR/VVER
Dungeness-A1, United Kingdom, GCR (Magnox)
Dungeness-A2, United Kingdom, GCR (Magnox)
Dungeness-B1, United Kingdom, AGR
Dungeness-B2, United Kingdom, AGR
Embalse, Argentina, PHWR
Emsland, Germany, PWR
Enrico Fermi-2, United States, BWR
Farley-1, United States, PWR
Farley-2, United States, PWR
Fessenheim-1, France, PWR
Fessenheim-2, France, PWR
Fitzpatrick, United States, BWR
Flamanville-1, France, PWR
Flamanville-2, France, PWR
Forsmark-1, Sweden, BWR
Forsmark-2, Sweden, BWR
Forsmark-3, Sweden, BWR
Fort Calhoun-1, United States, PWR
Fukushima-Daiichi-1, Japan, BWR
Fukushima-Daiichi-2, Japan, BWR
Fukushima-Daiichi-3, Japan, BWR
Fukushima-Daiichi-4, Japan, BWR
Fukushima-Daiichi-5, Japan, BWR
Fukushima-Daiichi-6, Japan, BWR
Fukushima-Daini-1, Japan, BWR
Fukushima-Daini-2, Japan, BWR
Fukushima-Daini-3, Japan, BWR
Fukushima-Daini-4, Japan, BWR
Genkai-1, Japan, PWR
Genkai-2, Japan, PWR
Genkai-3, Japan, PWR
Genkai-4, Japan, PWR
Gentilly-2, Canada, PHWR/CANDU
Goesgen, Switzerland, PWR
Golfech-1, France, PWR
Golfech-2, France, PWR
Grafenrheinfeld, Germany, PWR
Grand Gulf-1, United States, BWR
Gravelines-1, France, PWR
Gravelines-2, France, PWR
Gravelines-3, France, PWR
Gravelines-4, France, PWR
Gravelines-5, France, PWR
Gravelines-6, France, PWR
Grohnde, Germany, PWR
Guangdong-1 (Daya Bay 1), China, mainland, PWR
Guangdong-2 (Daya Bay 2), China, mainland, PWR
Gundremmingen-B, Germany, BWR
Gundremmingen-C, Germany, BWR
H B Robinson-2, United States, PWR
Hamaoka-1, Japan, BWR
Hamaoka-2, Japan, BWR
Hamaoka-3, Japan, BWR
Hamaoka-4, Japan, BWR
Hamaoka-5, Japan, ABWR
Hartlepool-1, United Kingdom, AGR
Hartlepool-2, United Kingdom, AGR
Hatch-1, United States, BWR
Hatch-2, United States, BWR
Heysham-A1, United Kingdom, AGR
Heysham-A2, United Kingdom, AGR
Heysham-B1, United Kingdom, AGR
Heysham-B2, United Kingdom, AGR
Hinkley Point-B1, United Kingdom, AGR
Hinkley Point-B2, United Kingdom, AGR
Hope Creek-1, United States, BWR
Hunterston-B1, United Kingdom, AGR
Hunterston-B2, United Kingdom, AGR
Ignalina-2, Lithuania, LWGR/RBMK
Ikata-1, Japan, PWR
Ikata-2, Japan, PWR
Ikata-3, Japan, PWR
Indian Point-2, United States, PWR
Indian Point-3, United States, PWR
Isar-1, Germany, BWR
Isar-2, Germany, PWR
Jose Cabrera-1 (Zorita), Spain, PWR
Kaiga-1, India, PHWR
Kaiga-2, India, PHWR
Kakrapar-1, India, PHWR
Kakrapar-2, India, PHWR
Kalinin-1, Russian Federation, PWR/VVER
Kalinin-2, Russian Federation, PWR/VVER
Kalinin-3, Russian Federation, PWR/VVER
Kanupp, Pakistan, PHWR
Kashiwazaki Kariwa-1, Japan, BWR
Kashiwazaki Kariwa-2, Japan, BWR
Kashiwazaki Kariwa-3, Japan, BWR
Kashiwazaki Kariwa-4, Japan, BWR
Kashiwazaki Kariwa-5, Japan, BWR
Kashiwazaki Kariwa-6, Japan, ABWR
Kashiwazaki Kariwa-7, Japan, ABWR
Khmelnitski-1, Ukraine, PWR/VVER
Khmelnitski-2, Ukraine, PWR/VVER
Koeberg-1, South Africa, PWR
Koeberg-2, South Africa, PWR
Kola-1, Russian Federation, PWR/VVER
Kola-2, Russian Federation, PWR/VVER
Kola-3, Russian Federation, PWR/VVER
Kola-4, Russian Federation, PWR/VVER
Kori-1, Korea RO (South), PWR
Kori-2, Korea RO (South), PWR
Kori-3, Korea RO (South), PWR
Kori-4, Korea RO (South), PWR
Kozloduy-3, Bulgaria, PWR/VVER
Kozloduy-4, Bulgaria, PWR/VVER
Kozloduy-5, Bulgaria, PWR/VVER
Kozloduy-6, Bulgaria, PWR/VVER
Krsko, Slovenia, PWR
Krummel, Germany, BWR
Kuosheng-1, Taiwan, BWR
Kuosheng-2, Taiwan, BWR
Kursk-1, Russian Federation, LWGR/RBMK
Kursk-2, Russian Federation, LWGR/RBMK
Kursk-3, Russian Federation, LWGR/RBMK
Kursk-4, Russian Federation, LWGR/RBMK
Laguna Verde-1, Mexico, BWR
Laguna Verde-2, Mexico, BWR
LaSalle-1, United States, BWR
LaSalle-2, United States, BWR
Leibstadt, Switzerland, BWR
Leningrad-1, Russian Federation, LWGR/RBMK
Leningrad-2, Russian Federation, LWGR/RBMK
Leningrad-3, Russian Federation, LWGR/RBMK
Leningrad-4, Russian Federation, LWGR/RBMK
Limerick-1, United States, BWR
Limerick-2, United States, BWR
Lingao-1, China, mainland, PWR
Lingao-2, China, mainland, PWR
Loviisa-1, Finland, PWR/VVER
Loviisa-2, Finland, PWR/VVER
Maanshan-1, Taiwan, PWR
Maanshan-2, Taiwan, PWR
Madras-1, India, PHWR
Madras-2, India, PHWR
McGuire-1, United States, PWR
McGuire-2, United States, PWR
Mihama-1, Japan, PWR
Mihama-2, Japan, PWR
Mihama-3, Japan, PWR
Millstone-2, United States, PWR
Millstone-3, United States, PWR
Mochovce-1, Slovak Republic, PWR/VVER
Mochovce-2, Slovak Republic, PWR/VVER
Monticello, United States, BWR
Muehleberg, Switzerland, BWR
Narora-1, India, PHWR
Narora-2, India, PHWR
Neckarwestheim-1, Germany, PWR
Neckarwestheim-2, Germany, PWR
Nine Mile Point-1, United States, BWR
Nine Mile Point-2, United States, BWR
Nogent-1, France, PWR
Nogent-2, France, PWR
North Anna-1, United States, PWR
North Anna-2, United States, PWR
Novovoronezh-3, Russian Federation, PWR/VVER
Novovoronezh-4, Russian Federation, PWR/VVER
Novovoronezh-5, Russian Federation, PWR/VVER
Oconee-1, United States, PWR
Oconee-2, United States, PWR
Oconee-3, United States, PWR
Ohi-1, Japan, PWR
Ohi-2, Japan, PWR
Ohi-3, Japan, PWR
Ohi-4, Japan, PWR
Oldbury-1, United Kingdom, GCR (Magnox)
Oldbury-2, United Kingdom, GCR (Magnox)
Olkiluoto-1, Finland, BWR
Olkiluoto-2, Finland, BWR
Onagawa-1, Japan, BWR
Onagawa-2, Japan, BWR
Onagawa-3, Japan, BWR
Oskarshamn-1, Sweden, BWR
Oskarshamn-2, Sweden, BWR
Oskarshamn-3, Sweden, BWR
Oyster Creek, United States, BWR
Paks-1, Hungary, PWR
Paks-2, Hungary, PWR
Paks-3, Hungary, PWR
Paks-4, Hungary, PWR
Palisades, United States, PWR
Palo Verde-1, United States, PWR
Palo Verde-2, United States, PWR
Palo Verde-3, United States, PWR
Paluel-1, France, PWR
Paluel-2, France, PWR
Paluel-3, France, PWR
Paluel-4, France, PWR
Peach Bottom-2, United States, BWR
Peach Bottom-3, United States, BWR
Penly-1, France, PWR
Penly-2, France, PWR
Perry-1, United States, BWR
Phenix, France, FBR
Philippsburg-1, Germany, BWR
Philippsburg-2, Germany, PWR
Pickering-1, Canada, PHWR/CANDU
Pickering-4, Canada, PHWR/CANDU
Pickering-5, Canada, PHWR/CANDU
Pickering-6, Canada, PHWR/CANDU
Pickering-7, Canada, PHWR/CANDU
Pickering-8, Canada, PHWR/CANDU
Pilgrim-1, United States, BWR
Point Beach-1, United States, PWR
Point Beach-2, United States, PWR
Point Lepreau, Canada, PHWR/CANDU
Prairie Island-1, United States, PWR
Prairie Island-2, United States, PWR
Qinshan-1, China, mainland, PWR
Qinshan-2, China, mainland, PWR
Qinshan-3, China, mainland, PWR
Qinshan-4, China, mainland, PHWR/CANDU
Qinshan-5, China, mainland, PHWR/CANDU
Quad Cities-1, United States, BWR
Quad Cities-2, United States, BWR
R E Ginna, United States, PWR
Rajasthan-1, India, PHWR
Rajasthan-2, India, PHWR
Rajasthan-3, India, PHWR
Rajasthan-4, India, PHWR
Ringhals-1, Sweden, BWR
Ringhals-2, Sweden, PWR
Ringhals-3, Sweden, PWR
Ringhals-4, Sweden, PWR
River Bend-1, United States, BWR
Rovno-1, Ukraine, PWR/VVER
Rovno-2, Ukraine, PWR/VVER
Rovno-3, Ukraine, PWR/VVER
Rovno-4, Ukraine, PWR/VVER
Salem-1, United States, PWR
Salem-2, United States, PWR
San Onofre-2, United States, PWR
San Onofre-3, United States, PWR
Santa Maria de Garona, Spain, BWR
Seabrook-1, United States, PWR
Sendai-1, Japan, PWR
Sendai-2, Japan, PWR
Sequoyah-1, United States, PWR
Sequoyah-2, United States, PWR
Shearon Harris-1, United States, PWR
Shika-1, Japan, BWR
Shimane-1, Japan, BWR
Shimane-2, Japan, BWR
Sizewell-A1, United Kingdom, GCR (Magnox)
Sizewell-A2, United Kingdom, GCR (Magnox)
Sizewell-B, United Kingdom, PWR
Smolensk-1, Russian Federation, LWGR/RBMK
Smolensk-2, Russian Federation, LWGR/RBMK
Smolensk-3, Russian Federation, LWGR/RBMK
South Texas-1, United States, PWR
South Texas-2, United States, PWR
South Ukraine-1, Ukraine, PWR/VVER
South Ukraine-2, Ukraine, PWR/VVER
South Ukraine-3, Ukraine, PWR/VVER
St. Alban-1, France, PWR
St. Alban-2, France, PWR
St. Laurent-B1, France, PWR
St. Laurent-B2, France, PWR
St. Lucie-1, United States, PWR
St. Lucie-2, United States, PWR
Surry-1, United States, PWR
Surry-2, United States, PWR
Susquehanna-1, United States, BWR
Susquehanna-2, United States, BWR
Takahama-1, Japan, PWR
Takahama-2, Japan, PWR
Takahama-3, Japan, PWR
Takahama-4, Japan, PWR
Tarapur-1, India, BWR
Tarapur-2, India, BWR
Tarapur-4, India, PHWR
Temelin-1, Czech Republic, PWR/VVER
Temelin-2, Czech Republic, PWR/VVER
Three Mile Island-1, United States, PWR
Tianwan-1, China, mainland, PWR/VVER
Tihange-1, Belgium, PWR
Tihange-2, Belgium, PWR
Tihange-3, Belgium, PWR
Tokai-2, Japan, BWR
Tomari-1, Japan, PWR
Tomari-2, Japan, PWR
Torness unit A, United Kingdom, AGR
Torness unit B, United Kingdom, AGR
Tricastin-1, France, PWR
Tricastin-2, France, PWR
Tricastin-3, France, PWR
Tricastin-4, France, PWR
Trillo-1, Spain, PWR
Tsuruga-1, Japan, BWR
Tsuruga-2, Japan, PWR
Turkey Point-3, United States, PWR
Turkey Point-4, United States, PWR
Ulchin-1, Korea RO (South), PWR
Ulchin-2, Korea RO (South), PWR
Ulchin-3, Korea RO (South), PWR
Ulchin-4, Korea RO (South), PWR
Ulchin-5, Korea RO (South), PWR
Unterweser, Germany, PWR
Vandellos-2, Spain, PWR
Vermont Yankee, United States, BWR
Virgil C Summer-1, United States, PWR
Vogtle-1, United States, PWR
Vogtle-2, United States, PWR
Volgodonsk-1 (Rostov), Russian Federation, PWR/VVER
Waterford-3, United States, PWR
Watts Bar-1, United States, PWR
Wolf Creek, United States, PWR
Wolsong-1, Korea RO (South), PHWR
Wolsong-2, Korea RO (South), PHWR
Wolsong-3, Korea RO (South), PHWR
Wolsong-4, Korea RO (South), PHWR
Wylfa-1, United Kingdom, GCR (Magnox)
Wylfa-2, United Kingdom, GCR (Magnox)
Yonggwang-1, Korea RO (South), PWR
Yonggwang-2, Korea RO (South), PWR
Yonggwang-3, Korea RO (South), PWR
Yonggwang-4, Korea RO (South), PWR
Yonggwang-5, Korea RO (South), PWR
Yonggwang-6, Korea RO (South), PWR
Zaporozhe-1, Ukraine, PWR/VVER
Zaporozhe-2, Ukraine, PWR/VVER
Zaporozhe-3, Ukraine, PWR/VVER
Zaporozhe-4, Ukraine, PWR/VVER
Zaporozhe-5, Ukraine, PWR/VVER
Zaporozhe-6, Ukraine, PWR/VVER

Legende:

PWR = Pressurized Water Reactors
BWR = Boiling Water Reactors
CANDU = Pressurized Heavy Water Reactor
AGR = Advanced Gas-cooled Reactor
VVER = Vodo-Vodyanoi Energetichesky Reactor
PHWR = Pressurised Heavy Water Reactor
LWGR = grahite moderated light water cooled
RBMK = Reaktor Bolshoy Moshchnosti Kanalniy
ABWR = Advanced Boiling Water Reactor
EGP = graphite channel power reactor with steam overheat
FBR = Fast Breeder Reactor
GCR (Magnox) = Gas Cooled Reactor














Richtig wichtig! Ihnen gefällt diese Seite? Legen Sie doch einen Link:
<a href="http://www.mitwelt.com/nuclear-pride-coalition-nucleaire-green-washing.html">Nuclear Pride Coalition: écoblanchiment nucléaire et propagande</a>

Teilen über:
Twitter Facebook

Dieser Artikel wurde 267 mal gelesen und am 14.12.2018 zuletzt geändert.